Ses débuts

Née en 2012 de la fusion du Groupe Sciences U (EFABSciences U etc.) et de l’institut de formation supérieur privé (MaestrisUniveria…), Sciences U (Groupe Eductive) implanté aujourd’hui cours Albert-Thomas (Lyon 3e) est le fruit de nombreuses croissances externes parmi lesquelles le Groupe Pitiot, bien connu des Lyonnais qui a compté dans son portefeuille de marques l’institut Pitiot, Crespa, Sofogest, Roux Reynaud.

Une success-story de la formation lyonnaise (boîte à bac puis post-bac), née dans le quartier d’Ainay au lendemain de la seconde guerre mondiale, qui s’est construite jusqu’au milieu des années 90. Le Groupe comptera près de 3 000 étudiants disséminés sur neuf sites différents. Un moment clé où les Pitiot choisiront de s’adosser au Groupe Vendôme Rome, l’ancêtre d’Urbania (puis de Citya), avec lesquels ils créeront en pionniers l’Ecole française d’administration de biens.

En quatre ans, le Groupe Vendôme Rome en détiendra l’intégralité du capital, opérera des croissances externes pour constituer Sciences-U, l’institut des sciences urbaines, qu’il implantera en 2000 cours Albert-Thomas, avant de le revendre à Sami Ambouba, un ancien de chez Foncia.

Son organisation

A Lyon, Sciences U, c’est plusieurs filières (informatique, comptabilité-audit-gestion, administration-RH, immobilier notariat, marketing-commerce, communication –événementiel). Si historiquement le Groupe Pitiot formait massivement en comptabilité et en commerce, aujourd’hui il détient une forte connotation immobilière et ressources humaines à Lyon.

Ses écoles

Si Eductive Group possède EsupcomUniveriaETAAGSup2IINEAD, etc, à Lyon il est présent principalement avec Sciences-U et l’Efab, l’Ecole supérieure des métiers de l’immobilier.
Le Groupe emploie 72 salariés à Lyon soit en équivalent temps plein 46 salariés dont 28 permanents, et à recours à 230 intervenants extérieurs.

Sa stratégie

« Nous essayons de travailler aujourd’hui sur de nouveaux modes d’apprentissage en s’appuyant sur le numérique. Nous focalisons nos efforts plus sur la méthode que sur la connaissance. Nous continuons à consolider nos filières et à répondre aux demandes de nos entreprises partenaires », explique Jean-Charles Torroja, directeur du campus de Sciences U à Lyon.

Source : Le Progrès du 13/01/2015

Photo revue de presse: 
Date Publication: 
Janvier, 2015